En tant que CTI, le CTCPA mène des missions d’intérêt général au service de la filière de la conserve.

On considère souvent les boites métalliques comme des objets matures du point de vue technologique. En réalité notre centre technique mène en continu de nombreux travaux pour l’amélioration et la maîtrise de la qualité boîtes métalliques.  Nos équipes sont mobilisées pour le développement de méthodes expérimentales permettant de mieux prédire les défauts long terme que des boites vernies peuvent présenter, qu’il s’agisse de problèmes mineurs de coloration ou de défauts plus critiques de corrosion du métal. Parallèlement à ces travaux sur la fonctionnalité des vernis, le CTCPA est mobilisé pour l’évolution des méthodes de caractérisation de la migration des vernis. Les travaux engagés visent à développer des méthodologies plus complètes permettant d’accéder à des informations de composition bien au-delà de celles qui sont à maîtriser du point de vue des exigences réglementaires. Pour faire un saut sensible en terme d’acquisitions de compétences le CTCPA a engagé des travaux avec deux acteurs clefs apportant des expertises complémentaires à notre laboratoire de Bourg-en-Bresse :

– la Société SHERWIN WILLIAMS qui apporte son expertise sur la formulation de vernis modèles représentatifs des coatings utilisés sur le marché

– l’institut des sciences analytiques (ISA) qui apporte ses compétences sur les méthodologies d’analyse de traces, et des compétences dans le domaine de la mise au point de modèles QSPR (relations structure moléculaire / propriétés)

Les travaux menés ont notamment permis une avancée très significative pour la mise au point de méthodologies de semi quantification de molécules identifiables par spectrométrie de masse, mais non quantifiables faute d’accès à un standard analytique. L’approche engagée consiste à établir un modèle (via QSPR) avec des substances analogues de structure proche, qui permet de prédire le coefficient de réponse en détection spectrométrie de masse, des composés identifiables mais non accessibles commercialement. Ces travaux constituent une avancée significative pour l’analyse de milieux complexes et l’évaluation du risque associé à l’exposition aux composés néoformés (NIAS, non intentionnally added substances).

Contact : Philippe Saillard – Responsable unité Alimentarité – psaillard@ctcpa.org