Notre laboratoire de Bourg-en-Bresse accueille ce mois d’octobre un doctorant du LCPO dont le projet consiste à développer des additifs biosourcés originaux permettant d’améliorer les propriétés d’emballages à base de PLA.

Le projet de thèse est financé par la région Nouvelle Aquitaine, l’ITERG, et le CTCPA.

Après 2 ans de travaux principalement centrés dans le domaine de la synthèse organique, il s’agit d’utiliser nos moyens de formulation et de mise en œuvre d’ emballages à très petite échelle. Les moyens de notre plateforme d’innovation sont adaptés à cette étape amont du processus d’innovation ; les moyens de mini plasturgie permettent de formuler et mettre en forme des matériaux représentatifs des futurs emballages à tester plus tard à plus grande échelle. Si les moyens mis en œuvre ne permettent pas d’évaluer la « processabilité » des matériaux (l’échelle est trop petite pour cela) ils permettent de réaliser des mini prototypes représentatifs quant à leurs propriétés fonctionnelles. L’échelle de travail est adaptée aux travaux de chimie qui, lors de l’étape laboratoire, ne permettent pas de travailler à des échelles classiques dans le domaine de la plasturgie. Les travaux menés dans le cadre de la thèse de Jamie Rubinstein permettent de réaliser des PLA améliorés suivant deux axes, l’aptitude à la cristallisation (contrôlant elle-même la performance barrière et la résistance thermique), et l’amélioration de la résistance au choc

Contact : Patrice Dole, Directeur de la Recherche au CTCPA – pdole@ctcpa.org